Animer une réflexion collaborative sur les enjeux
du développement durable
Accompagner et déployer des systèmes d’aide à la décision

Lutte contre la corruption : un dispositif complémentaire

La mise en place de programmes anticorruption est obligatoire pour les entreprises d’au moins 500 salariés ayant leur siège social en France et dont le chiffre d’affaires est supérieur à 100 millions d’euros.

Les procédures à mettre en oeuvre s’articulent autour de 8 mesures, décrivant la nécessaire mise en place des dispositifs suivants :
– Code de conduite qui doit être intégré au règlement intérieur ;
– Alerte interne ;
– Cartographie des risques qui doit être documentée et actualisée ;
– Evaluation de la situation des clients, fournisseurs de premier rang et intermédiaires au regard de cette cartographie ;
– Contrôle comptable ;
– Formation destinée aux cadres et aux personnels les plus exposés ;
– Régime disciplinaire ;
– Contrôle et évaluation interne des mesures mises en oeuvre.

Cette loi crée l’Agence Française anti-corruption qui remplace la SCPC.

« Demain » ne manque pas d’avenir

Les solutions pour faire face aux défis d’avenir nous embarquent tous comme acteurs :  citoyens, politiques entreprises. Ce film est une autre façon engagée de contribuer à susciter l’action. 

En plus, il n’y a pas de mal à se faire du bien…

Bon film! cliquez sur l’image pour en savoir plus

 

Responsabilité sociale des entreprises et compétitivité

Cette étude fait le point sur les éléments du débat actuel autour de la responsabilité sociale des entreprises (RSE)  et de la performance économique pour environ 8 500 entreprises françaises, incluant les PME. 

Les enseignements s’en dégageant sont :

  • Malgré de nombreuses initiatives, les entreprises françaises se mobilisent encore peu pour la RSE.
  • La RSE procure un gain de performance en moyenne de l’ordre de 13 % par rapport aux entreprises qui ne l’introduisent pas (toutes choses égales par ailleurs), en particulier quand elle relève de l’initiative volontaire et non de mesures contraignantes.
  • Les auteurs plaident ainsi pour le développement d’une stratégie française axée sur la responsabilité et la compétitivité.

Lien avec l’étude de France Stratégie

 

L’influence du management de la RSE sur les caractéristiques instrumentales et organisationnelles de la fonction de contrôleur de gestion

Dans cette thèse de Sena John Ahyee, est abordé le sujet suivant : le management de la responsabilité sociétale influence-t-il significativement les caractéristiques instrumentales et organisationnelles de la fonction de contrôleur de gestion? Il s’agit principalement de savoir si le management de la responsabilité sociétale entraîne une modification des missions du contrôleur, de son rattachement hiérarchique et des outils de gestion qu’il utilise… En définitive, ces données nous permettent de soutenir que du fait de sa dissociation, le management de la responsabilité sociétale n’a pas d’influence significative sur les caractéristiques instrumentales et organisationnelles de la fonction de contrôleur de gestion.

Publication HALSHS

Financement solidaire : Finansol

Observatoire des finances solidaires annonce en mai 2015 que dans un contexte économique tendu et malgré des taux d’intérêt historiquement bas, la finance solidaire enregistre une progression de + 13,6 % pour l’encours de l’épargne solidaire en 2014.